De l’inaction au dépassement idéologique en matière d’environnement…

Terre

Il faut se rendre à l’évidence qu’entre l’inaction et la fixation idéologique qui engendre également l’inaction, l’Humanité palabre beaucoup, se rends compte de la destruction de notre environnement mais l’inertie demeure une constante. Il faut agir à tous les niveaux pour limiter les conséquences désastreuses.

Nous semblons en prendre conscience mais il faut aussi agir. Alors il est vrai qu’il y aura des conséquences à l’agissement et notre confort s’en verra sans doute modifié mais sans mouvement, c’est la Vie qui est menacée, alors le confort… Comme le soutient, Aurélien Barrau, l’astrophysicien grenoblois dans ces quelques interventions en faveur de la cause écologiste, la Terre existera toujours mais ce sera sans nous et sans la Vie si il n’y pas de réaction aujourd’hui.

Dépassons les clivages, c’est une cause de l’Humanité toute entière et non une bataille entre les écologistes et le reste du monde, entre les scientifiques et les économistes, entre les riches et les pauvres… Soyons conscients que ces enjeux pourraient être les derniers et qu’ils doivent nous rassembler au lieu de nous diviser…

A ce sujet, je vous propose un article de A. BARRAU justement qui nous invite à développer une autre vision de ces enjeux d’aujourd’hui. Il est sujet à ouvrir la réflexion en classe si vous le souhaitez. Voici le lien…

Les Conséquences avant les causes et la dictature verte…

Prémices, RH